Psychologie : quels sens donnés au jargon âmes jumelles ?

Article important à consulter : https://adeline-gardinier.blogspot.fr/2018/01/tout-serait-revele-dans-la-symbolique.html Le mythe de la Tour de Babel souligne la manière dont le langage peut créer des confusions et des divisions dans l’humanité. Ainsi, les représentions associées aux mots âmes jumelles/ Féminine / énergie masculine/…

Psychologie : quels sens donnés au jargon âmes jumelles ?

Source

0
(0)

Article important à consulter : https://adeline-gardinier.blogspot.fr/2018/01/tout-serait-revele-dans-la-symbolique.html

Le mythe de la Tour de Babel souligne la manière dont le langage peut créer des confusions et des divisions dans l’humanité. Ainsi, les représentions associées aux mots âmes jumelles/ Féminine / énergie masculine/ Runner/ chaser peuvent être différentes pour chacun.

Selon ma lecture systémique, les termes Chaser/ Runner définiraient des défenses relationnelles Contrôle/évitement. Ces notions seraient donc indépendantes de l’énergie à dominante féminine ou à dominante masculine traversant la personne. Ainsi, l’âme féminine (ou masculine) peut fonctionner en mode « runner » ou en mode « chaser ». De même l’âme féminine (ou masculine) peut passer par des dynamiques de contrôle pour ensuite adopter des périodes de fuite.

L’âme féminine serait principalement connectée au Divin par la conscience. L’âme masculine serait davantage reliée à son âme par l’inconscient. Ce système communicationnel différent expliquerait le recours premier à l’outil intellectuel chez la féminine. Le Masculin, lui, capterait principalement dans son corps et son ressenti.

Si le Masculin représente l’inconscient du système couple, il renvoie alors à la conscience féminine les moindres failles (ordinairement refoulées) de la relation. De même la consciente féminine provoque chez sa moitié inconsciente des réactions vives et dissociées. Elle crée un vécu traumatique de par l’intensité du réveil. Le Masculin ressent dans son corps l’intensité de la blessure ravivée sans en comprendre l’origine. Il l’attribue alors à sa moitié.

Cette communication de deux êtres, située dans des dimensions différentes, explique les malentendus et les biais relationnels.
Cette logique, une fois repérée, permet alors à la Féminine de réaliser que son Masculin est le miroir de ses moindres failles égotiques. Le Masculin comprend également que les douleurs de son corps ne sont pas entièrement « créées » par sa moitié mais aussi par son âme ! Face à cet éveil de conscience, le Féminin œuvre à se rapprocher de l’amour partagé/équilibré (et non inconditionnel !) en utilisant de façon pertinente le miroir du Masculin. De même, le Masculin apprend à écouter les tensions de son corps pour lâcher-prise. Il ne les associe plus à une agression de sa moitié. Il comprend que leur intensité est disproportionnée et liée à des blessures traumatiques profondes réveillées.

Dans le système couple, les âmes jumelles ont chacune leur tâche complémentaire. Le Masculin exprime dans ses symptômes l’abréaction de peurs et il libère des charges traumatiques signifiantes. Il réveille les traumas lourds du couple divin, notamment la blessure de la séparation originelle. La Féminine polarisée élabore alors la charge traumatique libérée corporellement et partiellement en amont par le Masculin polarisé. Celui-ci, de cette manière, ramène à la surface un matériel lourd à moitié digéré. La féminine l’intègre en conscience, au fil du temps, de manière graduelle.

Nous pouvons considérer la Féminine et son système relationnel comme la partie consciente. Le Masculin et son système environnemental représenteraient la partie inconsciente. Dans cette logique, il apparaît plus accessible la dynamique de fonctionnement de chacun dans leur système proche. En effet, la Féminine travaille davantage, à un niveau conscient et éveillé, avec ses groupes d’appartenance. Le Masculin est davantage dans le faire-paraître, le faux-Self avec ses proches.

La dynamique semble plus souple dans le système relationnel de la Féminine que dans celui du Masculin. Le Masculin développe un langage inconscient et indirect pour faire évoluer plus progressivement son entourage. Ses symptômes ou actes inconscients permettent de ne pas confronter directement la rigidité particulière de ses pairs.

Ainsi, le grand puzzle se forme. Il permet de mieux comprendre les comportements rigidifiés d’un Masculin s’ajustant aux règles de l’inconscient et les comportements plus souples d’une Féminine s’ajustant aux règles de la conscience. Ils œuvrent chacun à leur tâche identitaire complémentaire de manière pertinente et logique !

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *